Single Malt : le meilleur des whiskies ?

Le whisky est certes, une boisson alcoolisée qui est un extrait de la céréale. Connue par le mot orge, la qualité de ce grain de céréales est primordiale vu que plus tard, son résultat en produit fini sera classé parmi les boissons alcoolisées les plus coûteuses. En passant à l’origine à une transformation en whisky, un processus de production est indispensable afin d’atteindre l’objectif final. Beaucoup ne s’en rendent pas compte même s’ils le pratiquent tout au long de leur vie. En fait, ces actes répétitifs sont devenus une habitude qui est en même temps considérée comme logique. En cas d’anomalie, une correction est apportée pour que le système soit maintenu et que la défaillance soit surmontée.

Les étapes de préparation pour fabriquer du whisky

En général, il existe quelques aspects fondamentaux et incontournables lors d’une fabrication du whisky surtout pour le Single Malt qui est un whisky issu d’une seule distillerie. Sur ce, vu que l’orge contient abondamment des amidons, la production de l’alcool pourra se faire facilement. Il suffit de procéder au maltage. Puis, l’utilisation de la tourbe permettrait au malt de gagner son propre goût. Ceci dit que le séchage du malt à l’aide de la fumée rend le produit plus spécial. Cependant, il arrive parfois que certains abandonnent cette partie. Ensuite, tourber ou non, l’extraction des alcools est la plus importante. En fait, l’utilisation de l’eau chaude avec une température spécifique est indispensable pour recueillir au maximum du liquide consistant. Cela permettra au mélange de bien brasser.

Les points techniques adéquats durant la finition du whisky

Une fois le brassage achevé, tous les liquides obtenus seront cette fois mélangés avec des levures. Cette étape est capitale vu qu’elle assure entièrement la fermentation du whisky. C’est ici que l’on peut déterminer le degré de l’alcool initial et que l’on entame à la distillation pour pouvoir l’améliorer. En fait, cette distillation a certes, pour objet d’augmenter au besoin le taux d’alcool qu’on a eu lors de la fermentation. Quant à la finition, il est exigé d’élever les liquides dans des fûts et ceux pour trois ans au minimum. C’est après qu’on peut les nommés « whiskies ».

Les conditions requises pour avoir du meilleur whisky

D’après l’histoire, le goût du whisky dépend de son âge. Plus il est âgé, plus son goût est concentré et donc meilleur. De ce fait, le processus de vieillissement est fondamental et l’idéal est de le garder dans des fûts pendant plusieurs années avant de procéder à la mise en bouteilles. Et pour faciliter la sélection lors de l’assemblage, il est conseillé de ranger de manière méthodique les fûts à savoir une classification par distillerie. Sur ce, on peut distinguer le Single Malt aux autres. Bref, le Single Malt qui est des whiskies de mêmes distilleries est connu parmi le meilleur de whiskies. Et il est d’ailleurs le plus convoité dans le monde.

Qu’est ce que le whisky Single Cask ?
Whisky Pure Malt : un mélange provenant de plusieurs distilleries